Connect with us

A LA UNE

Des libéraux pas du tout démocrates : Wade, Macky et Idrissa Seck…


Ils sont chefs de partis libéraux et appartiennent à l’international libérale mais dans leurs formations politiques, ils sont adulés comme des « DIEUX ». Wade est la pensée unique du PDS, Macky la seule voix autorisée et légale de l’APR et Idy la seule constante de REWMI. Dans ces partis, une seule idée contraire ou une simple contradiction aux dires du chef est suivie aussitôt de sanctions disciplinaires ou d’exclusion du parti.

PDS, Rewmi, APR : Vive le roi !

« Muut mba mott » (Tu me suis ou c’est la porte de sortie pour toi). Le Président de la République Macky, chef du parti, l’Alliance pour la République (APR) ainsi qu’Idrissa Seck devenu son nouveau Président du Conseil économique, social et environnemental (CESE) et leader du parti Rewmi, n’ont rien perdu de la leçon du maître. Aux côtés de l’ancien Président de la République Me Abdoulaye Wade, Idrissa Seck et Macky Sall ont appris tour à tour qu’on ne se dresse pas devant les plans du chef et s’ériger en obstacles.

Tous les deux ont vécu de pires tourments auprès de l’ancien Président de la République dont ils étaient les élèves en osant le contrarier dans son plan qui était de faire de Karim Wade, son successeur à la tête de l’Etat, et du Parti démocratique sénégalais (PDS). Une leçon sue à la merveille. Tout comme Me Abdoulaye Wade, Macky Sall comme Idrissa Seck savent sortir leurs sabres contre tous ceux qui ne veulent pas se soumettre à leurs ordres.

En réalité, et à y voir de près, Me Abdoulaye Wade tout comme ses élèves Idrissa Seck et Macky Sall qui se réclament tous de l’école du libéralisme, n’ont rien de démocrates. Ces libéraux parlent comme des « démocrates » mais agissent comme des « monocrates ». Ils sont des chefs de partis libéraux, appartiennent tous à l’Internationale libérale, mais dans leurs formations politiques se voient adulés comme des dieux. Qui au sein de leurs partis respectifs osent, les contrarier.

Au sein du PDS, Me Abdoulaye Wade est la pensée unique, à l’APR, Macky Sall est la seule voix autorisée et légale, et la seule constante à Rewmi est Idrissa Seck. Gare à ceux qui n’auront pas appris la leçon. Car, une seule idée contraire ou une simple contradiction, aux désirs du chef, est suivie de sanctions disciplinaires. Chez les libéraux aussi, on scande : « Vive le roi ! »

Click to comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement