Connect with us

A LA UNE

MIMI TOURÉ RÉCLAME L’AUDIT DU CESE DEPUIS SA CRÉATION EN 2013

news-details

L’ancienne présidente du Conseil Economique Social et Environnemental n’a pas mis du temps pour répondre à son successeur, Idrissa Seck qui dépêché une mission de vérification à l’institution pour fouiller sa gestion.

Dans un entretien accordé à l’Obs, Aminata Touré semble être quitte avec sa conscience. Elle laisse entendre qu’elle ne traine aucune casserole. A cet effet, elle demande que le CESE soit audité de sa création en 2013 au jour de son départ. Ainsi, indique-t-elle « les choses seront claires et on passera à autre chose. J’ai moi-même procédé à un audit d’entrée par un cabinet habilité, suite à la consultation de prestataires. Pour avoir un point de départ de ma gestion ». Poursuivant, elle ajoute : « Je demande mieux, un audit par les organes habilités de l’Etat du CESE depuis 2013, date de sa création au jour de mon départ. Pour ce qui me concerne, les documents sont disponibles pour cet exercice ».

De l’avis de l’ancienne présidente du CESE, il n’y a pas de sentiments à faire prévaloir. D’autant que l’Etat reste l’Etat et il faut faire prévaloir les lois et règlements et « je suis pour une application des principes de bonne gouvernance ».

Par ailleurs, Mimi Touré s’est prononcée sur les ambitions présidentielles qu’elle aurait. Elle lorgnerait, selon certains, le fauteuil de Macky Sall. A ces accusations, elle dira : « le temps de la politique viendra, je vous donnerai des réponses détaillées ». Tout de même, elle ajoute : « L’ambition n’est pas un délit à ce que je sache et comme je disais en politique, on est pas assis à regarder les trains passer ». A la question de savoir si elle va rester dans la mouvance présidentielle ou se prépare-t-elle à faire son chemin dans l’opposition, elle rétorque : « le temps de la politique viendra. Mais je n’ai aucun regret quant à mon engagement. Bien au contraire, je pense que j’ai contribué modestement à faire avancer les choses à chaque fois qu’on m’a confié une responsabilité ».

Vous pouvez réagir à cet article

Click to comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement