Connect with us

A LA UNE

Alerte rouge-Moustapha Sow : « les Espagnols risquent de massacrer les migrants sénégalais »


Moustapha Sow est le président de l’Association des Sénégalais des Iles Canaries ou Gran-Canaria, une région d’Espagne regroupant les iles Tenerife, Las-Palmas, Fuerteventura, Gomera etc.

Etabli à Las Palmas depuis près de 40 ans, Tapha Sow  explique dans un entretien avec le journal Le Témoin, que le phénomène est devenu à la fois plus dramatique et excessif au point de provoquer la haine et la colère des habitants espagnols.

Sur ce point, Tapha Sow alerte le gouvernement du Sénégal et l’invite à prendre ses responsabilités pour éviter une éventuelle chasse à l’homme noir qui peut basculer dans un génocide.

« Vous savez, j’ai fait plus de 40 ans en Espagne où je me suis intégré dans un peuple espagnol accueillant et sympathique. Je peux même vous témoigner que le peuple espagnol est le plus tolérant et le plus accueillant d’Europe à l’égard des étrangers que nous sommes. Mais toute chose a une limite !

A l’heure actuelle, les populations espagnoles nourrissent un sentiment de haine à l’encontre des migrants clandestins. La semaine dernière, elles ont organisé des manifestations de protestation pour exiger que le gouvernement de Madrid trouve rapidement des solutions et freine les arrivées des migrants vers l’archipel des Canaries.

A travers ces manifestations, les populations autochtones non seulement dénoncent la situation irrégulière de ces milliers de migrants mais encore ruminent leur colère du fait que, disent-ils, ces migrants violent et engrossent leurs filles et commettent aussi des agressions et des cambriolages.

Ces manifestations ne sont qu’un signal d’alarme car les Espagnols sont actuellement très préoccupés par la deuxième vague de pandémie. En effet, ils évitent de multiplier les manifestations massives à cause de la propagation du coronavirus« , confie-t-il dans les colonnes du journal.

Moustapha Sow de souligner: « En clair, ils ne comptent pas lutter sur deux fronts. Mais une chose est sûre, si les Espagnols se révoltent, tous les migrants sénégalais voire africains seront massacrés dans les Iles Canaries. Je suis mieux placé pour alerter le gouvernement du Sénégal à prendre ses responsabilités face à un éventuel génocide sur fond de xénophobie.

Aucun homme noir n’échappera à la vindicte populaire puisqu’ils seront coincés dans des territoires entourés d’eau et ne pourront donc fuir nulle part. Il est vrai que les Espagnols sont très tolérants mais quand ils se révoltent, leurs actes de violence et de cruauté sont sans commune mesure. Ils peuvent être pires que les Anglais et les Allemands « .

Assane SEYE-Senegal7 

Click to comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement