Connect with us

A LA UNE

Rencontres tous azimuts : Qu’est ce qui fait courir Macky ?

Des ailes permettent à un oiseau de voler et de survoler le monde entier. Cependant, en politique les «ailes» font allusion à celui, rendu aveugle par le pouvoir ne veut guerre quitter la station ô combien importante : le pouvoir. Fut-il local.

C’est dans ce schéma que semble tracer le Président Macky Sall à la face du monde. Car, il a la pur bleue de perdre le pouvoir en 2024.

Nombreux sont les Sénégal qui s’interrogent sur ses vraies motivations. Du fait qu’il multiplie des rencontres avec les acteurs de la classe politiques, notamment ceux qui ne lui sont pas favorables pour réduire au néant la force de nuisance de ses adversaires politiques.

Ce, afin de conserver le pouvoir soit par son parti, soit par sa large coalition. Ce qui lui permettra de toujours être dans de bonnes grâces, même étant dehors.

Rencontres tous azimuts…

Dans sa logique de démanteler son opposition, le Président Macky Sall est dans des calculs d’après pouvoir. Car, son troisième mandat en 2024 fait déjà polémique.

Et des fronts se forment déjà à travers le pays et ailleurs, notamment du côté des activistes et de la société civile pour le contraindre.

Du fait que cela risque de faire sombrer le Sénégalais à l’image de la Côté d’Ivoire et de la Guinée Conakry, il fait adhérer à sa cause des ténors de la politique comme alternative.

C’est en ce sens qu’il a réussi à «pêcher» Idrissa Seck et Oumar Sarr. Et comme cela ne suffit pas, le Président Sall, multiplie les rencontres.

Il a discuté avec Pierre Atépa Goudiaby, Boubacar Camara, Abdoulaye Baldé, Talla Sylla, Adjibou Soumaré pour briser l’élan de l’opposition aux prochaines joutes électorales.

Ce qui fait courir Macky Sall

 

En effet, selon des observateurs de la scène politiques Sénégalaise, c’est la perte du pouvoir en 2024 qui fait courir Macky Sall au point de nouer des alliances contre natures.

A en croire un observateur averti, «le schéma de Macky Sall n’est pas banal. Il ne veut pas que le pouvoir tombe entre les mains d’un de ses plus farouches adversaires à l’mage d’Ousmane Sonko qui ne va jamais le pardonner sa gestion jugée calamiteuse du pays.

Selon toujours notre interlocuteur, les actes posés par le chef de l’Etat sont bien réfléchis. Il veut éviter d’éventuelles poursuites judiciaires de ses proches, une fois le pouvoir perdu. Il est reproché à Macky Sall dés son arrivée à la magistrature suprême de se lancer vers la poursuite de ses adversaires qui  constituent un obstacle dans la mise en place de sa stratégie de gouverner sans être perturbé.

Khalifa Sall et Karim Wade pour ne citer que ceux-là ont subi les foudres de Macky Sall Président. Ils ont été emprisonnés pour dit-on s’être illicitement enrichis. La suite est connue de tous. Et les membres du Pds et des proches de l’ancien maire de Dakar, ne vont jamais lui pardonner cela.

Pape Alassane Mboup-Senegal7

Click to comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement