Connect with us

A LA UNE

JEUNES ET AGRIPRENEURS : INVESTIR DANS L’AGRICULTURE, AU NOM DE LA NATURE

JEUNES ET AGRIPRENEURS : INVESTIR DANS L’AGRICULTURE, AU NOM DE LA NATURE

news-details

Développement durable

[embedded content]

À l’entendre parler ou en jetant un regard furtif sur lui, on a l’impression d’être en face d’un jeune rappeur qui cherche son chemin. Mais Djibril Niang sait bien là où il met les pieds. Le président des jeunes volontaires du Sénégal a grandi dans le sud du pays, habite à Guédiawaye mais Keur Massar est devenu presque sa terre natale.

En effet, c’est dans ce quartier qu’il a trouvé refuge pour faire ce qu’il aime : sentir la nature et investir dans l’agriculture. A le voir, on a l’impression que tout ce qu’il touche se transforme en or. Et pourtant rien n’a été facile pour lui. Mais Djibril a très vite compris que pour réussir dans l’agro-business, il faut s’armer de volonté et de patience. Patient, il l’a été pour avoir un financement. Il lui a fallu réussir un concours de la francophonie afin d’obtenir ce coup de pouce financier.


Le financement acquis, l’accès à la terre devient un casse-tête pour l’environnementaliste. Djibril, sans se décourager, traverse Dakar jusqu’à trouver une solution dans la zone des Niayes (Keur Massar) et lance enfin ses activités. Djibril Niang finance et des agriculteurs sur place valorisent le sol. La bonne nouvelle pour lui : dans cette localité, le concept d’agri-preneur ne laisse pas de marbre d’autres jeunes et parmi eux, Ameth Faye. Contrairement à Djiby, il est dans l’agriculture depuis 1995. Ameth a montré la voie à Djibril et a plus d’expérience mais ils ont tous les deux un horizon vert. Leur objectif : militer pour une agriculture bio et rentable.

Vous pouvez réagir à cet article

Click to comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement