Connect with us

A LA UNE

A la place de l’Etat, les internautes organisent une journée de deuil national, ce vendredi, 20h


Une journée de deuil national dédiée à nos jeunes migrants morts dans l’océan et qui tentaient de rallier l’Europe dans le but de trouver du boulot a été organisée ce vendredi. Incapables de trouver du travail au Sénégal, ces braves jeunes ont préféré tenter l’aventure « Barça wala Barsakh » pour sauver leur dignité. Mais sous le coup du destin, ils sont tous morts dans l’océan. Ainsi, face au refus de l’Etat d’organiser une journée de deuil virtuel national, les internautes ont pris sur eux pour sauver l’honneur.

L’Etat a failli à sa mission régalienne qui consiste à organiser un deuil national consécutivement au nombre de jeunes sénégalais morts dans l’océan en tentant de rallier l’Europe sur des embarcations de fortune. Le bilan est plus que macabre car l’Organisation internationale des migrations avance un chiffre effroyable de 490 sénégalais morts dans l’océan ces derniers temps.

Le gouvernement reste aphone et ne daigne même pas décréter une journée de deuil national à la mémoire des disparus. Les sénégalais sont tétanisé à l’indifférence d’un Etat qui ne s’en prend qu’à sa tête. Et le plus cocasse dans cette affaire, c’est qu’au moment où nos jeunes sombrent dans l’océan désespérés qu’ils sont de trouver du boulot chez eux, le pouvoir de Macky s’emploie à distribuer des postes de responsabilité et à verser dans des combines politiciennes.

Idrissa Seck le leader de Rewmi est alors pêché comme un gros poisson a mettre dans le compte du Macky en perspectives des prochaines échéances électorales et au delà. C’est cette adversité qui justement a poussé les internautes sénégalais à organiser une journée de deuil national à la mémoire des nombreux morts que le gouvernement est incapable d’évaluer présentement.

Ces internautes sauvent non seulement l’honneur du Sénégal mais aussi, ils démontrent par là à la face du monde que notre Etat fait tout sauf s’imprégner des difficultés vécues par sa population. Ce vendredi, les photos de profil (sur les réseaux sociaux) sont affichés à la mémoire de nos disparus dans l’océan. Et pourtant, ils ne voulaient que trouver du boulot afin de vivre décemment et aider leurs parents mais hélas !

Click to comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement