Macky Sall : «Nous ne pouvons pas accepter qu’on vienne nous prêcher un Islam autre que celui authentique»

0
253

«Le désespoir né de la pauvreté, du désœuvrement et de la peur de l’échec social contribue souvent à alimenter l’immigration irrégulière, et certains réseaux terroristes.» Ces propos sont du Président Macky Sall qui présidait l’ouverture de l’audience solennelle de la Rentrée des cours et tribunaux ce jeudi 9 janvier.

Le chef de l’Etat qui abordait la menace terroriste a indiqué qu’il faut un ensemble de paradigmes pour contrer ce fléau qui sévit dans le Sahel et un peu partout dans le monde. Et ces mécanismes doivent associer l’équité, la justice sociale ainsi que la prévention de l’endoctrinement.

Pour ce faire, le Président Sall promeut l’adoption d’une position ferme contre ceux qui se servent de l’Islam pour enrôler des jeunes et leur faire faire de sales besognes. «nous ne pouvons pas accepter que part différents subterfuges l’ont vienne nous prêcher un Islam autre que celui authentique, de paix, de compromis, de concorde, de tolérance et de respect que nous pratiquons depuis des siècles. L’Etat continuera de veiller au respect des lois et règlements en vigueur».

Les guides religieux aussi ont un rôle prépondérant à jouer dans cette lutte. Conscient de cela, Macky Sall les exhorte «à poursuivre leur œuvre salutaire d’éducation religieuse» et «invite les Oulémas à porter les réponses doctrinales et intellectuelles qu’appelle la situation. »

Mais cela ne suffit pas puisqu’il faut aussi savoir s’adapter sur le plan législatif. «Il est tout aussi fondamental que nous nous adoptions sans cesse aux réalités changeantes que nous impose la lutte contre le terrorisme. Par définition, le terrorisme est pernicieux et souvent imprévisible. Il nous faudra anticiper », indique-t-il..

Leave a reply