Attaques contre Mimi Touré, faux: Cissé Lo dément

0
50

Mise au point du camp du Président Moustapha Cissé Lo

Ce matin, un site d’informations de la place (xibaaru) a publié de fausses informations sur les relations entre  le  premier vice-président de l’Assemblée Nationale, Moustapha Cissé Lo  et la Présidente du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE), Madame Aminata Touré dite Mimi. Usant et abusant de la  très mauvaise foi, l’organe en question allait jusqu’à inventer une brouille entre le Président  du Parlement de la CEDEAO et l’ancienne Envoyée spéciale du Président de la République, en titrant : «Guerre à l’APR : Cissé Lô ouvre un autre front et tire sur…Mimi Touré- Guerre au sein de l’APR : Moustapha Cissé Lô attaque Mimi Touré ». Dans le corps de l’article, on peut lire, ce qui suit, avec beaucoup de regrets : « Au sein de l’Alliance pour la République (APR), la guerre se poursuit et fait rage. On a beau dire, mais la situation au sein de l’APR échappe au contrôle du Président Macky Sall. Moustapha Cissé Lô, comme s’il se sentait intouchable est en train de remuer l’APR. Le Premier vice-président de l’Assemblée nationale remue le couteau dans la plaie, en accusant de gros pontes de la République d’être au cœur d’opérations de blanchiment d’argent. ». Les auteurs de ces lignes sont vraiment des experts en pourrissement si non comment comprendre qu’ils s’adonnent  à raconter des salades, des histoires à dormir debout ? La santé des relations entre le Président Cissé Lo et de sa sœur Mimi se porte comme un charme. Du moins, elles sont empreintes de respect réciproque. En plus, sur le texte introductif des femmes de la Plateforme « Bollo Pour l’Emergence» de Grand-Yoff, le nom du Président Cissé Lo n’y figure pas. Mieux, tout au long de leur conférence de presse, la porte-parole du jour, en l’occurrence, Madame Marième Faye n’a, une seule fois, prononcé le nom de l’honorable député Moustapha Cissé Lo. Mais comme le nom d’El Pistolero fait vendre, de par les temps qui courent, l’on veut lui associer à tout et, jusqu’à mentir et trahir la sacralité des faits.

Leave a reply