Présidentielle : un front, plusieurs combats

L’opposition de 2012 n’est vraiment pas celle 2019 autant de dire les adverssaires de Macky sall manquent de « Baraka » et de courage pour faire face au régime en place. A quelle jour du 24 fevrier, date de la présidentielle, aucun acte de taille n’est posé par la classe politique pour ne se reste que pour dénonncer les manquements liés a l’organisation du scrutin.

Déjà, on ne sait meme pas quel est le projet ou la stratégie de campagne de l’opposition.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here